Se Connecter

Inscription

A la mémoire de Sambaly, tué par les maton·nes, et en soutien à ses proches

|

Les 29 et 30 novembre prochains, des maton·ne·s responsables de la mort de Sambaly Diabaté à la prison (maison centrale) de St-Martin-de-Ré passent en procès. Sa famille ainsi que divers collectifs anticarcéraux (Casse-Murailles, en attendant de brûler toutes les prisons et L’Envolée appellent à se rassembler devant le tribunal de La Rochelle.

Pour rappel, Sambaly a été tué le 9 août 2016 après avoir été maltraité par l’administration pénitentiaire. Sa sœur a raconté les faits dans une interview à l’émission L’envolée écoutable à cette adresse sur le site de Casse-Murailles à partir de la 31e minute.

Cette affaire a été mise en lumière par le témoignage d’un autre prisonnier, Jean-Christophe Merlet, tabassé et rendu handicapé par la même équipe de maton·ne·s quelques semaines après l’assassinat de Sambaly. Un rapide résumé de son histoire est écoutable ici, à la 22e minute) et donne à voir les enjeux autour de son maintien en prison versus sa libération.

Pour avoir plus de détails sur les circonstances de la mort de Sambaly, nous vous joignons le tract d’appel à rassemblement pour ce procès, écrit avec sa famille. N’hésitez pas à le faire tourner.

Le 30 mai 2021, nous avons manifesté pour exiger la fin des violences pénitentiaires, nous serons au tribunal de La Rochelle les 29 et 30 novembre aux côté de la famille Diabaté et nous manifesterons à nouveau dans six mois, fin mai, à l’occasion de la journée 2022 contre les violences pénitentiaires, pour les visibiliser et jusqu’à ce qu’elles cessent – jusqu’à ce que les prisons disparaissent.

Soyons nombreux·ses à soutenir la famille Diabaté au tribunal de La Rochelle, dans la rue sur place ou ailleurs, et à faire connaître leur histoires à montrer à l’État que ses crimes ne passeront pas sous silence.

Contre l’État et ses crimes ! Crève la taule !



Articles de la même thématique : Répression - Prisons

Gazer, mutiler, soumettre