Se Connecter

Inscription

[La Souterraine] Manifestation Plus jamais ça !

|

MàJ : L’heure et le lieu sont dorénavant disponibles : Samedi 18 décembre à partir de 9h30 devant l’espace Yves Furet. Plusieurs témoins de Creuse et d’ailleurs (La SAM, Fonderie du Poitou, ...) seront présent pour relater leurs réalités et proposer d’autres alternatives.

La pandémie de Covid 19 a mis en exergue les limites d’un modèle ultralibéral qui est à bout. Le capitalisme effréné détruit les emplois et les ressources naturelles, favorise les maladies zoonoses, accentue les inégalités sociales, hypothèque l’avenir de nos jeunes et laisse chaque jour davantage de nos concitoyen·nes sur le bord du chemin. Depuis bientôt deux ans, le monde est confronté à une situation sans précédent. La crise sanitaire a entraîné la déflagration des crises, sociale, économique et environnementale.

Loin des promesses d’« un jour d’après », le président Macron et le gouvernement se saisissent de la crise pour poursuivre son plan de démantèlement de l’Etat social et poursuivent ainsi une politique qui n’est pas à la hauteur des enjeux : elle fait la part belle au monde d’avant qui demeure le monde d’aujourd’hui et sera immanquablement celui de demain si nous ne réagissons pas.

L’heure n’est plus aux plans de relance du gouvernement, qui ne font que conforter un système profondément insoutenable, mais à la mise en place d’un vrai plan de rupture. C’est pourquoi, un collectif national d’associations et d’organisations syndicales s’est constitué pour proposer une alternative, faire des propositions visant à bâtir un avenir juste, solidaire, et durable (vous trouverez en pièce jointe le plan de rupture du collectif et aussi sur ce lien).

La Creuse n’échappe pas aux conséquences de la politique mortifère actuelle. Recul des services publics au détriment des plus fragiles, désindustrialisation entraînant recul de l’emploi et difficultés sociales et financières... C’est ainsi naturellement qu’un collectif départemental Plus jamais ça s’est constitué regroupant associations et organisations syndicales et a été rejoint par des représentant·es de salarié·es dont les ex-GM&S, victimes du capitalisme ultralibéral et dont la lutte a été et est toujours exemplaire.

A la veille de nouvelles échéances électorales déterminantes, notre collectif appelle à une grande manifestation nationale le samedi 18 décembre à La Souterraine, première mobilisation d’un mouvement qui a vocation à s’amplifier, afin de porter haut et fort les aspirations et exigences partagées par de nombreux·ses concitoyen·nes : celles d’un monde juste, solidaire et durable !

Nous ferons entrer dans le débat public le projet de loi écrit par les GM&S pour que plus jamais les salarié-es ne soient jeté-es comme des mouchoirs par des donneurs d’ordres qui ont le droit de vie ou de mort sur les sous-traitants. Cela dure ainsi depuis des années et les restructurations sont banalisées. A la merci de ces donneurs d’ordres, trop de salarié·es de la sous-traitance subissent la dégradation de leurs conditions de travail, ou même comme les GM&S, se voient licencier.

Nous relaierons l’appel du collectif Plus jamais ça qui affirme : « Une opportunité historique nous est donnée : celle d’une remise à plat d’un système injuste, climaticide et sexiste. Celle de réaliser les changements politiques nécessaires, les plus importants de ces dernières décennies. Celle d’un progrès collectif, jamais réalisé depuis des générations, pour un monde juste et durable. Celle de construire un monde "d’après" qui profite à toutes et tous et non plus à une minorité privilégiée, et préserve notre avenir et celui de la planète. »

Toutes et tous, ensemble, exigeons un monde meilleur pour nous et pour les nouvelles générations. Capitalisons nos colères et construisons ensemble le jour d’après, celui qui marquera enfin la disparition de l’exploitation et de sa classe dominante. Un monde, juste, féministe, solidaire, écologique et durable !

Cette mobilisation est une première étape d’un mouvement qui a vocation à s’amplifier et à imposer dans le débat national préélectoral une alternative aux politiques libérales mortifères, au saccage de la planète et aux idées nauséabondes d’extrême droite.



Articles de la même thématique : Syndicalisme - Mouvement ouvrier

Grève des écoles