Se Connecter

Inscription

Saisine nocturne contre le passe vaccinal

|

Dans la nuit du lundi 17 au mardi 18 janvier, trois voitures de l’ARS ont été incendiées devant les locaux de l’agence régionale de santé à Limoges. D’après le Populaire du centre (ou la police) il n’y avait pas de revendication. Et bien si en voilà une.

Il y a de plus en plus d’experts et de managers pendant que l’hôpital se meurt. L’ARS de Limoges a été ciblée la nuit du 17 janvier car c’est là où sont décidées les priorités dans la santé : moins de lits, moins de personnel, plein de services d’urgence fermés, et le vaccin qui ne peut plus être un simple soin proposé. Cela est contre le passe vaccinal, pas contre le vaccin ou les soignants. Contre la misère sociale qui grandit et le fascisme qui y fait son nid.



Articles de la même thématique : Services publics

Rassemblement devant la BFM