Se Connecter

Inscription

Fac bloquée et occupée : fac vivante

|

Mise à jour au 23 avril : Le blocage a été reconduit aujourd’hui au cours d’une AG qui a réunit environ 700 personnes. L’AG a voté à une large majorité la continuité du blocus pour encore 2 semaines, l’université populaire continue. Face au nombre important d’étudiant·e·s présent·e·s l’AG a dû se dérouler dehors, l’amphi prévu étant trop petit (500 places).

Mise à jour au 16 avril : Le nouveau programme de la semaine est disponible ici. L’occupation continue et plein d’ateliers sont toujours mis en place et ouvert à tou·te·s. Vous pouvez toujours venir en nombre pour soutenir l’occupation et continuer à construire la convergence entre les luttes sociales. Vous pouvez aussi proposer des ateliers ou des temps d’échanges.

Mise à jour au 09 avril : Le programme de la semaine est disponible ici. Plein d’ateliers ouvert à tou·te·s, venez en nombre soutenir l’occupation et construire collectivement des luttes fortes et diversifiées.

Mise à jour au 08 avril :

En l’espace de trois jours, plus de 500 personnes de tout horizon (étudiants de nombreuses filières, étudiants erasmus, étudiants de l’ENSA, professeurs, travailleurs, chômeurs licenciés, allocataires du RSA, retraités, syndiqués ou non, politisés ou pas) ont participé aux divers ateliers et interventions qui se sont tenus dans des amphithéâtres rebaptisés, une ambiance conviviale et un cadre démocratique où chacun a pu spontanément faire part de ses idées.

Ces temps de réflexion et d’échange collectifs ont permis des rencontres fructueuses entre différentes expériences et visions du monde. Nous tentons de rompre la transmission unilatérale du savoir qui isole d’une part le savant détenteur du savoir et de l’autre les apprentis passifs et muets. Ces formats multiples, plus libres, moins hiérarchisés, ont permis à chacun de s’enrichir.

Vendredi 6 avril, l’assemblée générale, qui a regroupé environ 300 personnes, a voté le maintien du piquet de grève après trois heures de débat intense. Les 15 jours de vacances qui nous séparent de la prochaine prise de décision (lundi 23 avril à 9h) seront aussi animés que les précédents. Nous vous publierons le programme de l’université populaire dès qu’il sera défini, chaque semaine ou quotidiennement.

Programme à venir. Venez nombreux !

Mise à jour du 04 avril :

Dans un premier temps, le blocage intérieur qui était prévu le matin n’a pas pu se mettre en place mais très vite un blocage extérieur a été établi à l’arrivée de la direction. Suite à une négociation, les membres du personnel sont rentrés sous la condition d’obtenir un amphithéâtre. Le comité de mobilisation dont le nombre n’avait jamais été aussi important, un peu plus d’une cinquantaine, a commencé à organiser l’AG prévue à 14h.

De nombreux étudiant.e.s, plus de 200, sont venus assister à cette Assemblée Générale. Le blocage et la réappropriation de la faculté ont été votés à la quasi unanimité. La petite dizaine d’étudiants anti-blocus n’a pas eu beaucoup d’écho. Tout simplement parce que toutes leurs propositions ont déjà été mises en place par le Comité de Mobilisation : communication, rencontres avec le Recteur, le Président d’Université, lien avec les lycéens ... Et c’est parce qu’il y a déjà eu deux blocages que la présence a été si importante aujourd’hui. Le blocage paraît donc aujourd’hui comme offrant un véritable potentiel d’organisation dont à besoin le mouvement étudiant.

Suite à ces votes la faculté a été entièrement bloquée et le sera jusqu’à vendredi midi, date à laquelle se tiendra une AG, pour discuter de la suite à donner au mouvement. Des cours d’éducation populaire et des ateliers libres choisis collectivement vont être mis en place toute la semaine avec le soutien d’enseignant.e.s. Ils auront pour l’instant lieu dans les amphis de la FLSH.

L’objectif est de montrer et créer par nous-même l’université populaire et ouverte que nous voulons et non plus de nous limiter à des luttes défensives. Le comité pour la protection d’UNILIM a également pour objectif de créer des ponts, faire du lien entre les différentes mobilisations. La FLSH peut donc devenir un lieu dans lesquels les différents secteurs mobilisés pourront se rencontrer.

Le programme de la semaine :

Jeudi 4 avril :

  • de 8h30 à 11h30, nous nous pencherons sur l’autonomie et les mobilisations étudiantes ainsi que sur la construction identitaire chez l’adolescent avec Vincent Enrico et Patricia Alonso.
  • de 11h30 à 13h, un repas animé par Julien Guibal autour de la provenance de nos aliments, de l’eau et des perturbateurs endocriniens.
  • de 13h à 15h, une table ronde sera (peut-être) animée par Valérie Duguet sur mai 68. En parallèle, le CNES interviendra sur parcours sup’ et la réforme du bac à partir de 14h30.
  • de 15h à 17h , Stephane Laffarge interviendra au sujet du danger que court le service public d’éducation. En simultané, Aurelia Bérard nous donnera quelques clés pour décrypter et démystifier un article de recherche.
  • de 17h à 19h, les GM&S viendront nous parler de leur lutte contre les licenciements économiques.

Vendredi 5 avril :

  • de 9h à 10h30, on se réveillera en force avec une intervention de François Avisseau sur la Révolution Française .
  • de 10h30 à 12h, Marie-Pierre Pouly sur l’Université populaire de Vincennes.
  • de 12h30 à 14h, une assemblée générale qui déterminera la suite des mobilisations sera tenue.
    de 15h à 17h Hubert et Marie du collectif Chabatz d’entrar viennent aborder la question des migrants et exposer la situation locale.
    de 17h à 19h (peut être) le décembre des intellectuels (1995) par Christophe Gaubert
  • de 20h30 à 23h, nous clôturerons cette semaine avec un ciné-débat sur "les dettes illégitimes qui détruisent nos services publics".