Se Connecter

Inscription

Zad un jour, zad toujours

|

Depuis ce matin, des expulsions ont lieu sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes. En 2012, après la première tentative d’expulsion le préfet déclarait dès le premier jour que c’était presque terminé. Six ans après le même discours nous est servi : « L’objectif est presque atteint, on est allé plus vite que prévu » assure Nicole Klein, préfète de Loire-Atlantique. Pourtant la résistance va bon train malgré les 2500 flics et militaires dépêchés sur place. Et les destructions n’empêcheront les habitats comme les projets de repousser. Les habitants du bocage avaient appelés à des rassemblements partout en France aujourd’hui. Ils appellent également pour ceux qui le peuvent à rejoindre la Zad, à venir manifester à Nantes samedi à 15h00, et à une manifestation de réoccupation dimanche.

A Limoges, une soixantaine de personnes s’est retrouvée devant la préfecture avant de partir en manif dans une ambiance déterminée et joyeuse. On a pu entendre des slogans résonner tels que "Aux frontières comme à la Zad, non, non non aux expulsions" ou encore "Macron, Collomb, salauds, les tritons auront votre peau". Après une heure de déambulation une petite discussion a été improvisée pour discuter de la suite. Un atelier sera donc organisé vendredi à 14h à la fac de lettre occupée de Limoges pour préparer une mobilisation le samedi 14 à 15h place des bancs. Apportez des matériaux de construction pour l’atelier de vendredi : bois, carton, tissu, papier, peinture, outils, ... Pour celles et ceux qui ne peuvent se rendre sur la Zad le week-end prochain, la mobilisation continue donc à Limoges.



Articles de la même thématique : Répression - Prisons

C.R.A.S.H.