Se Connecter

Inscription

Nos forêts ne sont pas des mines à charbon

|

Ce mardi 17 avril, sans grande surprise, la préfecture a donné son accord pour la construction de l’usine à pellets torréfiés de Viam-Bugeat (CIBV). Des actions en justice vont être lancées dans l’espoir de faire enfin suspendre ce projet, mais nous souhaitons aussi répondre à cette décision par deux messages forts :

Le premier pour rappeler quelques arguments essentiels, à savoir :

  • Que les souches et branchages ne sont pas des « ressources » à « valoriser » : c’est une nourriture indispensable à l’entretien de la richesse biologique des sols (déjà lourdement sollicités par le modèle d’exploitation par coupes rases en cycles courts) et des forêts de demain.
  • Que brûler du bois n’est pas une solution pour enrayer le changement climatique  : cela est démontré par toutes les études qui se sont penchées sur le sujet : l’utilisation massive de biomasse à des fins de production énergétique génère autant d’émissions de carbone que les modes de production déjà connus.
  • Que les nuisances de ce projet l’emportent largement sur ses avantages : pollutions directes et indirectes, dégradation des routes, nuisances pour les espèces protégées... La création d’une vingtaine d’emplois ne doit pas être le prétexte à tout et n’importe quoi, surtout lorsque l’activité à laquelle ils correspondent met en péril d’autres emplois, dans le voisinage ou au sein de la filière bois.
  • Que le projet CIBV correspond à une recherche de profits bien plus qu’à un quelconque souci de « transition énergétique » : il profite avant tout de l’effet d’aubaine ouvert par la nouvelle politique énergétique européenne et il bénéficie également, ainsi que l’ont récemment reconnu ses promoteurs, de la scandaleuse politique d’élagage organisée par le président du département de Corrèze.

Le second message pour appeler tous les opposants à ce projet nuisible, face au passage en force assumé de la préfecture et des promoteurs, à se rassembler très bientôt :
Rendez-vous le dimanche 29 avril à 14 heures devant l’entrée de la gare bois de Viam-Bugeat
(RD 979, 2 km avant Bugeat en venant d’Eymoutiers).



Articles de la même thématique : Non à la montagne pellets

Une usine en question

Sabotage de CFBL à Ussel