Se Connecter

Inscription

Soutiens à Maxime, mutilé à la ZAD

|

# Mise à jour : 06/07/2018 : Deux manifestant.e.s interpellé après le rassemblement à Limoges.
Peu après la manif’, tout le monde se dispersent. Mais, ce n’est pas fini pour nos deux ami.e.s. Sous prétexte d’un contrôle d’identité, ils se font violemment extirper de leur voiture par des flics. Au passage, les policiers cassent une portière de la voiture et les emmènent plusieurs heures au poste pour une garde à vue de plus d’une dizaine d’heure... L’histoire ne s’arrête pas là puisqu’ils passeront au tribunal en novembre pour plusieurs chefs d’inculpations. Solidarité contre les violences policières !

Ce mercredi 30 mai, une trentaine de personnes armées de gants rouges se sont rassemblées suite à l’appel en solidarité à Maxime, mutilé par les grenades de la gendarmerie (pour lire l’appel, cliquez ici) :

Les mois d’avril et mai dernier, les expulsions sur les terres de la zad à Notre-Dame-Des-Landes signifiaient des milliers de gendarmes, de tirs tendus, et d’affrontements.
Mardi 22 mai, Maxime, un jeune de 21 ans étudiant à Lille, a eu la main littéralement arrachée par l’explosion d’une grenade, tirée par les forces de l’ordre
(...)
POUR MAXIME ET POUR LA SUSPENSION DÉFINITIVE DE TOUTES LES GRENADES EXPLOSIVES, RASSEMBLONS-NOUS

Banderole devant la préfecture lors de la manifestation : "l’Etat mutile et tue, BURE, SIVENS, NDDL"

Nous avons reçu par mail aujourd’hui ,le 1er juin, d’autres soutiens :

Parfois, les statues ne restent pas de marbre face aux violences policières. Elles pleurent et saignent la nuit. La ZAD est une arme chargée de futurs...




Articles de la même thématique : Répression - Prisons