Se Connecter

Inscription

Non aux expulsions vers le Soudan

|

Un militant soudanais, Naraldin Altayeb, menacé d’expulsion.

Ce jeudi 21 juin un rassemblement d’une soixantaine de personnes a eu lieu devant le tribunal administratif de Limoges en soutien à Noraldin Altayeb, qui demandait l’annulation de son obligation de quitter le territoire français. Noraldin est un militant soudanais qui a fui la répression sanglante du régime de Omar El-Béchir, suite aux manifestations de l’automne 2013. Il vit depuis trois ans en France sur le plateau de Millevaches, où il continue à militer pour faire connaître la situation dramatique au Soudan. Le président Omar El-Béchir est sous le coup d’un mandat d’arrêt du Tribunal pénal international pour « génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre » et de nombreux rapports attestent de pratiques de torture régulières. Malgré cela, plusieurs demandes d’asile ont été refusées à Noraldin. Est-ce parce que la France et l’Europe signent des accords réguliers avec ce régime pour « une coopération renforcée en matière de migration », en gros partenaire idéal, au même titre que la Libye, pour délocaliser le « traitement » des migrants ?
Après que le tribunal s’est rempli d’une quarantaine de soutiens et que le tribunal a demandé qu’une banderole posée sur le tribunal soit enlevé, que les fenêtres soient fermées pour ne pas entendre la batucada qui rythmait son soutien effréné, le juge a rappelé l’opposition du préfet à l’annulation de l’OQTF et l’avocate de Noraldin a redit la situation personnelle de Noraldin, pleinement intégré à la vie du village, et la situation politique inhumaine au Soudan. Tout ça en quelques minutes, le jugement a été mis en délibéré, on devrait avoir la réponse d’ici à une semaine. En sortant, une prise de parole a eu lieu, entre quelques extraits de musique soudanaise et les joyeuses percussions de la batucada.

Plus d’infos : http://fauxlamontagne.fr/solidarites-a-faux/



Articles de la même thématique : Exil - Migration - Sans papiers