Se Connecter

Inscription

Soutien contre le délit de solidarité

|

Procès en appel le 29 mars pour Michel Lulek

Jugé le 4 octobre dernier au tribunal correctionnel de Guéret pour violence sur agent, suite à une bousculade lors de la manifestation de soutien à un jeune Soudanais qui allait être expulsé à Felletin le 9 juillet 2018 [1], Michel Lulek, habitant à Faux-la-Montagne, avait été condamné à 1 000 € d’amende avec sursis pour ces faits, mais il avait été relaxé pour le refus qu’il avait opposé aux gendarmes de se voir prélever son ADN.

Le procureur avait fait appel de ce jugement qu’il a sans doute trouvé trop clément. Que, par ailleurs, les juges aient estimé « disproportionné » dans son cas un fichage ADN lui est manifestement resté en travers de la gorge. On remet donc le couvert une seconde fois, en appel, au tribunal de Limoges, place d’Aine, le vendredi 29 mars à 8 heures du matin.

Vous pouvez venir manifester votre soutien en étant présent à l’audience.