Se Connecter

Inscription

Expulsions en cours au bois Lejuc à Bure

|

Le bois Lejuc est occupé depuis plus de deux ans par les opposants à la poubelle nucléaire de Bure. Convoité par l’ANDRA qui souhaite établir un nouveau site pour le complexe de la poubelle nucléaire, sa défense a été depuis deux ans un volet essentiel de la lutte à Bure.
L’État a pourtant choisi, depuis ce matin 6h30 et en pleine trêve hivernale, de procéder à l’expulsion des occupants qui pour l’instant persistent à résister depuis les cabanes perchées dans les arbres.

[MàJ le 24/02/2018 : Nouvelle tentative d’expulsion des 2 cabanes qui restent encore dans le bois]
.
[MàJ le 23/02/2018 : Dès ce matin, 7h une cabane était de nouveau occupée dans la forêt malgré les discours de la préfète]

Pour suivre l’information aujourd’hui et dans les jours qui viennent : vous pouvez vous rendre sur manif-est ou sur vmc.camp. Un rassemblement est prévu aujourd’hui, jeudi 22 février, à 18h devant la préfecture de Limoges.

Résister

L’Etat a clairement choisi d’adresser un signal très fort partout en France et ailleurs pour démultiplier la résistance, en choisissant le passage en force. Alors que la trêve hivernale n’est pas terminée. Alors que l’Andra ne pourra commencer aucun travaux dans le bois du fait de la période de nidification à partir du 15 mars. Alors qu’un sac de noeuds de recours juridiques et administratives ligote encore l’éboueur de l’atome : recours administratif contre la propriété de l’Andra suite à l’échange municipal du bois du 18 mai 2017 ; nécessité d’évaluation environnementale prescrite par l’Autorité Environnementale en octobre 2017, etc l’Agence ne peut pas commencer ses travaux préparatoires comme ça.. L’Etat répond par une opération d’expulsion surprise, avec un gros dispositif, avec une propagande médiatique savamment huilée sur tous les fronts dés le petit matin.

Le 20 septembre lors de la perquisition sur les différents lieux de vie à Bure des dizaines de rassemblements avaient fleuri partout en France, et des comités de lutte s’étaient créé dans la foulée. Nous devons maintenant continuer de nous organiser sur place et partout en France. Plus que jamais Bure doit être partout, faire partie de nous, nous devons être des milliers maintenant à nous lever contre l’horreur nucléaire et l’atomisation qu’iels nous préparent, et réagir.

Appel à s’organiser pour des rassemblements partout en France à 18h

Appel à créer massivement des comités de lutte partout

Appel à converger à Bure pour celles et ceux qui peuvent

Merci d’envoyer les infos à burepartout@riseup.net et sauvonslaforet@riseup.net pour coordonner l’organisation de la résistance, informer sur l’organisation des rassemblements ! Plus d’infos bientôt !

Téléphone presse : 07 53 54 07 31

On ne nous atomisera jamais ! Que Bure vive partout !

Listes des rassemblements déjà prévus en France et ailleurs

18h place du Bareuzai à Dijon (21)
18h devant la préfecture de Quimper (29)
18h devant la préfecture de Nîmes (30)
18h devant la préfecture de Toulouse (31)
18h devant la sous-préfecture de Saint-Gaudens (31)
18h devant la sous-préfecture de Fougères (35)
18h devant la préfecture de Tours (37)
18h devant la préfecture de Lons-le-Saunier (39)
18h devant la préfecture de Blois (41)
18h devant la préfecture du Puy-en-Velay (43)
18h devant la préfecture de Nantes (44)
18h devant la sous-préfecture de Saint-Nazaire (44)
18h devant la préfecture de Mende (48)
18h devant la préfecture de Nancy (54)
18h devant la permanence du député En Marche Xavier Paluszkiewicz, 17 Route Nationale, Villers-la-Montagne, près de Longwy (54)
18h devant la préfecture de Bar-le-Duc (55)
18h devant la préfecture de Lyon (69)
18h30 place St Michel à Paris (75)
18h devant la préfecture de Rouen (76)
18h devant la préfecture de Limoges (87)
18h devant la préfecture d’Épinal (88)

Fils d’info

11h29 Perquisition en cours à la Maison de la Résistance

11h16 Les flics forcent les portes de la maison et rentrent. Les opposant.e.s sont barricadé.e.s sur la mezzanine.

10h35 Les flics veulent rentrer dans la maison, font des sommations.

10h19 Les flics chargent dans la rue de la Résistance.

10h10 3 fourgons, une dizaine de GM en ligne dans la rue de la Maison, avec flashball.

9h45 Des flics sont entrés dans le jardin de la Maison de Résistance. Ils ont encerclé trois personnes dans le jardin, et les ont laissées passer au bout de 10 minutes.

9h30 (InfoTraFlics) Aucun barrage en cours, les routes pour arriver jusqu’à Bure sont ouvertes. Réquisition pour fouiller les véhicules et contrôler les identités des passagèr.es.

9h20 Drone au dessus de la Maison de la Résistance.
Expulsion en cours du Grand Chêne.

9h00 À la barricade nord : A priori la moitié des personnes à la barricade Nord auraient été interpellées, 4 dont on n’a pas de nouvelles et le reste aurait pu repartir avec vérification d’identité.
La totalité des gentes présentes à la vigie sud-est également. Il n’y a pour l’instant pas de nouvelles de la vigie sud. Une partie des personnes a pu se replier en sécurité.
Plusieurs personnes résistent actuellement dans les arbres, une vingtaine de flics tout en bas.
Sur le chemin du Chauffour une dizaine de personne est encerclée.

8h10 Les flics commencent à détruire la barricade Sud. Deux bulldozers dans la forêt.

8h00 Les flics commencent à démonter la vigie Sud.

7h35 Réquisitions pour fouilles des véhicules et contrôles des passagers à Cirfontaines. Les seules routes bloquées sont celles qui mènent directement à la forêt (Ribeaucourt/Nord, Mandres/Sud).
Un hélicoptère tourne en permanence, voitures banalisées à Bure.

7h05 Deux camions au Chauffour, sur la route entre la maison et le bois. des flics entre Ribeaucourt et Nord. Pas de contrôles depuis Mandres, mais la route vers la forêt bloquée par deux fourgons de GM.

6h35 Ils embarquent des gens

6h15 15 camions de GM passent. Les GM rentrent par les vigies sud, sud-est, nord