Se Connecter

Inscription

La Commune du Grand Théâtre de Bordeaux expulsée

|

Voici le communiqué qui a été lu par les occupants du Grand Théâtre de Bordeaux le 18 mars 2021, faisant le parallèle avec le début de la Commune de Paris en 1871, trois jours avant leur expulsion le mercredi 24 mars à la demande de la mairie et de la direction du Grand Théâtre.

Commune de Bordeaux

Bordeaux, le 18 mars 2021

Considérant que le Grand Théàtre de Bordeaux fut le point de repli de l’Assemblée nationale au temps de la Commune de Paris en 1871 ;

Considérant que ce lieu a été sanctuarisé par son conservatisme bourgeois, expulsant les classes populaires, invisibilisant ses travailleurs de coulisses ;

Considérant que le Grand Théâtre, représentant de la culture bourgeoise, n’a pas attendu le Covid pour qu’il y ait distanciation sociale ;

Considérant que l’exploitation de l’art par le pouvoir ne peut produire qu’une culture morte ;

Considérant que la culture reconduit sans cesse la séparation infâme entre savants et ignorants ;

Considérant que mendier son contrat de travail est contraire au principe d’émancipation, et contribue à emprisonner nos imaginaires ;

Considérant que le travail est le lieu de l’accommodation forcée et de la servitude douce ;

Considérant que les préfectures expulsent massivement, détruisant chaque lieu et ainsi, ses formes de vie ;

Considérant que toute négociation avec l’État et ses acteurs n’est qu’une mascarade, ne servant qu’à dissimuler les feux d’une répression ;

Considérant le ravage actuel du monde ;

Décrète :

Art. 1er.
Au Grand Théâtre se jouera la première scène de la Commune de Bordeaux de 2021.

Art. 2. Le spectacle ne doit pas être le joli reflet de la vie dégueulasse mais c’est la vie elle-même qui doit s’immiscer sur scène.

Art. 3. Nos désirs sont un art qui ne doit pas être conservé sous vitrine.

Art. 4. Longue vie à l’art libre, tout nu, vulgaire, gros, sexy et moche, raffiné et gras, chocolat pistache et vanille, festif sauvage, ignoble et obscène.

Art. 5. Chaque idiot est un génie dans son domaine.

Art. 6. Les frontières de la culture doivent être détruites, laissant place à l’existence des free party, bars clando, carnavals sauvages, backrooms, bouffes gigantesques et costumes grandiloquents.

Art.7. Nous sommes irrationnels et voulons piétiner nos outils de travail imposés. RIP Bachelot.

Art. 8. Occupation des centres-villes par des hordes invisibles expulsées par la préfète.

Art. 9. Nul préfet de France n’est dans notre camp.

Art. 10. Les murs ne sont pas des décors, ils sont faits pour être habités.

Art. 11. Tant que les juges et procureurs ne seront pas des drag queens, nous ne croirons pas en la justice.

Art. 12. Vouloir tout et tout de suite et que ce soit entier, sinon on refuse.

Art. 13. Les Soulèvements de la Terre.

L’entracte est finie, c’est l’heure du dernier acte.

La Commune de Bordeaux

Plus d’informations dans lundimatin #280



Articles de la même thématique : Expression - Contre-culture