Se Connecter

Inscription

Montpellier : le président de la fac à la tête d’une attaque d’extrême droite

|

L’extrême droite à l’attaque contre les mouvements sociaux ça revient de plus en plus à la mode, preuve s’il en est encore besoin que leur paravent pseudo-social cache mal leurs idées réactionnaires et racistes : expulsion de squat, attaque du lycée autogéré de Paris, tabassage de militants ou de personnes supposées migrantes, attaque de manif coordonnée avec la police (à Nantes ou à Calais par exemple), la semaine dernière c’est au tour d’une occupation de la fac de Montpellier.

Entre minuit et une heure, le doyen et ses adjoints contactent des étudiants en droit qui participaient à l’occupation, leur demandant de quitter l’amphithéâtre « avant que ça chauffe ». Dans les minutes qui suivent, une dizaine d’individus cagoulés, armés de bâtons et de taser le rejoint dans un coin du hall central. M. Philippe Pétel leur indique alors des issues de secours par lesquelles ce groupuscule s’engouffre en courant dans la pièce occupée.

S’en suit alors une scène d’une violence incroyable ou les assaillants s’acharnent sur les occupants non violents, les frappants au sol et les poursuivant pendant qu’ils essayent d’évacuer les blessés.

Parmi ces assaillants, plusieurs étudiants de la faculté de droit ont eu la désagréable surprise de reconnaître certains de leurs professeurs et chargés de TD.

Le doyen s’est ensuite enfermé avec les personnes cagoulées à l’intérieur de la faculté, les protégeant de la police qui venait d’arriver sur place.

Répondons par la solidarité à cette attaque et répandons les blocages !

A suivre sur Le pressoir



Articles de la même thématique : Extrême droite