Se Connecter

Inscription

Rencontres autour des normes dans la production agricole

|

Puçage électronique, obligation de nouvelle balance, étiquetage toujours plus compliqué des produits, normes d’abattage et d’hygiène toujours plus absurdes... Nous, paysans et petits producteurs, subissons parfois durement ces obligations et contrôles. Mais ensemble nous pouvons être plus forts pour nous réapproprier nos manières de produire et de consommer.

Depuis quelques mois, des groupes de personnes, agriculteurs ou pas, se forment pour s’organiser collectivement et résister à l’imaginaire de l’ultra-réglementation dans tous les domaines de la vie, et notamment dans la production agricole. Suite à la publication du livre de Yannick Ogor Le paysan impossible, et choqués par la mort de J. Laronze (voir ci-dessous), des groupes locaux appelés « collectifs Hors-Normes » se sont formés dans plusieurs régions.
Nous vous invitons à une première rencontre dans l’objectif de constituer et pérenniser un groupe local « Limousin », le dimanche 06 mai à 14h, à la Renouée (Gentioux), avec la présence de paysans fondateurs d’un collectif Hors-Norme en Puy de Dôme.
Nous partons du constat que la multiplication des normes n’a en rien empêché les scandales sanitaires et les divers(es) pollutions, qui continuent de s’aggraver depuis ces vingt dernières années. Elle a seulement encouragé une industrialisation et une technicisation croissante des exploitations agricoles, laissant les paysans devant des choix difficiles : s’endetter, changer de manière de travailler, dépendre de plus en plus de l’administration agricole et de la technique, ou bien changer de statut, chercher d’autres sources de revenus, voir mettre la clef sous la porte...
Défendre nos fermes, nos pratiques, notre autonomie et nos savoir-faire implique toute autre chose que de la réglementation.
Réflechissons à développer la confiance et la solidarité au niveau local contre l’administration de nos vies et l’industrialisation de nos conditions d’existence.

« L’hyper administration n’apporte rien aux agriculteurs, sinon de l’humiliation et des brimades. Cela ne rapporte qu’aux marchands et aux intermédiaires. Mon cas est anecdotique, mais il illustre l’ultra-réglementation qui conduit à une destruction des paysans. ».
Jérôme Laronze, agriculteur tué par les gendarmes en mai 2017 pour avoir refusé de mettre des boucles aux oreilles de ses vaches...


P.-S.

Contact : limousinhorscontrole @ riseup.net


Articles de la même thématique : technologie

Le courage des oiseaux