Se Connecter

Inscription

Solidarité avec François Jacob, rassemblement le 12 décembre !

|

François Jacob, moniteur éducateur depuis 27 ans, a été licencié pour avoir participé à une manifestation de soutien à un jeune de son établissement. Ce jeune, à 18 ans, se retrouvait à la rue suite à une décision du Conseil Départemental de la Haute-Vienne. Les organisations syndicales CGT, FSU et SUD santé sociaux appellent à un rassemblement en solidarité avec François Jacob.

Le 13 Avril 2016, une manifestation citoyenne a eu lieu devant le Conseil Départemental pour dénoncer la politique concernant les jeunes majeurs menée en Haute-Vienne. En effet, ce jour-là un jeune de 18 ans se retrouvait à la rue. Les personnes présentes à cette manifestation souhaitaient défendre des valeurs humaines inhérentes à l’accompagnement éducatif mené par les travailleurs sociaux.

François Jacob licencié pour délit de solidarité

Éducateur dans un foyer, François Jacob a manifesté pour soutenir ce jeune : une faute grave selon son employeur, qui l’a licencié après 27 ans de bons et loyaux services. François n’a fait qu’user de sa liberté d’expression sur son temps personnel pour défendre des valeurs de solidarité et de fraternité. Trouvez-vous normal en démocratie qu’un employeur puisse s’immiscer dans la vie d’un citoyen et le sanctionner pour l’expression libre de ses opinions ?
Ce licenciement est non seulement injuste mais également brutal puisque François s’est retrouvé du jour au lendemain sans emploi avec les conséquences que l’on peut imaginer sur le plan humain et financier.

Une nouvelle attaque contre les libertés syndicales

François Jacob est également militant syndical depuis de nombreuses années. Connu et reconnu pour son engagement pour la défense des droits des salariés et la justice sociale. Parmi tous les manifestants, François a été le seul à être licencié. Comment ne pas y voir un lien avec son engagement syndical ?
Durement conquise la liberté syndicale est un droit fondamental qui doit être défendu sous peine d’un recul social.

Le 12 décembre ne laissons pas tomber nos libertés : rassemblement en solidarité avec François Jacob !

Mardi 12 décembre, de 12h30 à 13h30, parc Victor Thuillat à Limoges, autour de l’arbre de la Liberté



Articles de la même thématique : Syndicalisme - Mouvement ouvrier

Grève des AED à Limoges