Se Connecter

Inscription

L’an Zéro, dernière chute

|

Après la forte opposition contre le projet de festival écolo-macronniste "L’an Zéro" qui devait avoir lieu à Gentioux-Pigerolles les organisateurs avaient décidé de le déplacer à l’aérodrome de Saint-Laurent, près de Guéret. Malheureusement pour eux, c’est encore une fois un échec. Officiellement le budget prévu était bien en dessous de la réalité [1], mais en creux apparaissent aussi les tensions au sein de l’équipe. Les bénévoles ont-ils demandé des comptes ? Ici, les alternatives au capitalisme continuent de se construire.

De son côté la mairie de Gentioux et ses élus réagissent en condamnant les opposants au nom de la « démocratie » [2]. De son côté la mairie de Gentioux et ses élus réagissent en condamnant les opposants au nom de la « démocratie ». Ils ont voté à l’unanimité une motion assurant que «  les masques sont tombés  » sur cette mouvance que le député LRM Jean-Baptiste Moreau (qu’ils citent dans leur texte), estime être dans une «  dérive totalitaire de l’ultra-gauche du plateau de Millevaches […], persuadés de détenir seuls la vérité, ils s’opposent à toute autre organisation qui viendrait empiéter sur leur fonds de commerce. Ils rêvent d’une société totalitaire qui nie toute démocratie ».

La mairesse joue comme d’habitude les « autochtones » contre les « néos » mouvance « d’ultra-contestataires qui ne représentent qu’eux et certainement pas les citoyens d’ici ».