Se Connecter

Inscription

Sauvons la Brandouille

|

Nous apprenons par la presse, sans qu’aucune consultation des élu.e.s locaux, des associations et des habitant.e.s n’ait eu lieu, que le conseil général de la Haute-Vienne projette l’aménagement d’un quatrième site sur les rives du lac de Saint-Pardoux : celui de la Brandouille, bien connu de tous les amoureux.euses du lac.
La Brandouille est justement le dernier site « sauvage », ou disons le dernier lieu de liberté du lac, un cadre naturel magnifique parce que justement préservé jusque-là des interventions massives qui caractérisent les autres sites. C’est exactement ce que viennent chercher tous ceux et celles – nombreux.euse.s – qui le fréquentent : sa beauté spontanée, la diversité animale et végétale, le calme, les rencontres aussi... Amateur.trice.s de planche à voile, de nage, de canotage, promeneur.euse.s, baigneur.euse.s, personne surtout de toute origine et de toute classe (la Brandouille est un haut lieu de mixité sociale et culturelle). Comme chacun peut le constater sur place, le site est remarquablement respecté par ses usager.ère.s.

La Brandouille a un gros défaut : on n’y vend encore rien à personne !

On nous parle d’une nouvelle plage, de logements, d’attractions... toutes confiées en gestion à des « opérateurs privés » (Plénière du 27 Juin 2019, étude de faisabilité estimée à 100 000 euros). Bref on nous annonce la destruction pure et simple tout ce qui fait l’intérêt et la beauté du site. On nous promet aussi d’en changer le nom [1]. Encore une fois, le Limousin a honte de lui-même. Brandouille est un beau nom occitan (brandolha de branda : lande) et nous entendons le garder !
Les trois plages déjà aménagées et toutes les infrastructures et attractions existantes – piscine, ski nautique, école de voile – ne suffisent donc pas ?
Faut-il rappeler aux élu.e.s du conseil général que le pourtour du lac de Saint-Pardoux bénéficie du statut de Zone Naturelle d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF), qui devrait pourtant le préserver ?

Nous, habitants des communes proches, habitué.e.s du lac de Saint-Pardoux, citoyen.ne.s de la Haute-Vienne, exigeons la préservation du site (et du nom) de la Brandouille en l’état, pour des raisons évidentes d’écologie (zone humide et forestière) et d’humanité (la Brandouille est un lieu de mixité sociale et culturelle qui mérite d’être respecté). À cela s’ajoute un motif qui indigne les citoyen.ne.s que nous sommes : l’absence totale d’information, de consultation de concertation préalable des habitant.e.s, du tissu associatif et des élu.e.s des communes immédiatement concernées.

Pour que vive la Brandouille !



Articles de la même thématique : Aménagement du territoire