Se Connecter

Inscription

Le confinement se fissure en Europe : émeutes à Bruxelles, enterrements en Italie

|

Samedi 11 avril, à Bruxelles, une émeute éclate suite à la mort d’un jeune de 19 ans percuté par une voiture de police ; à Rome, enterrement d’un révolutionnaire suivi par une cinquantaine de personnes.

Bruxelles, commune d’Anderlecht, des émeutes ont éclaté dans diverses zones de Bruxelles entre la soirée de vendredi 10 avril et jusqu’à l’aube du dimanche 12 avril, après qu’un jeune de 19 ans, Adil, qui fuyait un contrôle à scooter, est mort en percutant une voiture de police. De violentes émeutes s’en sont suivies. Une centaine d’arrestations ont eu lieu. Plus d’informations sur Sans attendre demain.

En Italie, à Rome, aussi le samedi 11 avril dernier à l’occasion des funérailles d’un vieux militant qui avait été successivement cheminot syndicaliste, militant de l’autonomie ouvrière, membre des Brigades rouges, une cinquantaine de personnes ont bravé l’état de siège sanitaire pour descendre dans la rue et chanter poing levé à la levée du corps. Cette manifestation a provoqué un déploiement invraisemblable de force de l’ordre, avec interpellation de la totalité des présents.
En lire plus sur lundimatin

Toujours en Italie, en Sicile, ce mardi 14 avril, une cinquantaine de personnes ont reçu une amende pour avoir suivi un cortège funèbre en dépit de l’interdiction de rassemblements.


P.-S.

Cet article a tout d’abord été publié avec aussi la mention d’une manifestation à Berlin contre le confinement. Un lecteur toulousain a appelé des camarades berlinois pour en savoir plus sut cette étonnante manifestation. En fait les manifestants seraient des "conspis d’extrême droite". Le slogan « Le peuple, c’est nous ! » n’est utilisé que par l’extrême-droite là-bas. Le copain poursuit : "Ils ont eu beaucoup d’attention de la part des médias aussi en
Allemagne, alors que d’autres groupes politiques manifestent contre les restrictions et aussi contre la situation aux frontières de l’Europe et sont invisibilisés. Mais en revanche ces personnes (contrairement aux manifestants en question) auraient eu des amendes bien salées pour ne pas avoir respectés les mesures mises en place et la quarantaine."

Dont acte ! On a donc décidé de retirer ce passage louant une manif d’extrême droite dans La Bogue ! A nous d’être plus vigilants. Cela met en évidence la difficulté de vérifier des infos non locales qui circulent vite.

A noter que des manifestations spontanées contre les violences policières se multiplient en France que ce soit à Villeneuve-la-Garenne, Asnières, Nanterre, Meudon, Clamart, Gennevilliers ainsi qu’à Rilleux-la-Pape (Rhône). Voir entre autres Le Parisien et Mediapart, et un dossier plus complet sur Paris-luttes.info.


Articles de la même thématique : Répression - Prisons

C.R.A.S.H.