Se Connecter

Inscription

Accueil > Analyses

  • Surveillance

    Le passe sanitaire à la lueur de Naomi Klein et Deleuze

    En tant qu’anarchiste, il est normal de s’opposer à (l’État certes) toute mesure autoritaire. Le passe sanitaire avec QR code intégré est bien une mesure autoritaire puisqu’il empêche ou contraint grandement l’accès aux soins, aux transports ou à la culture d’une partie de la population. La question n’est même pas de savoir si oui ou si non le vaccin est une bonne stratégie ou encore de connaître la composition sociologique des personnes non vaccinées pour les excuser de « leur faible bagage intellectuel ». Le propos ici est d’examiner la situation sanitaire actuelle à la lumière de concepts tels que la stratégie du choc de Naomi Klein et les sociétés de contrôle de Gilles Deleuze.

  • Surveillance

    Passe sanitaire, quelle surveillance redouter ?

    Les critiques du passe sanitaire dénoncent unanimement un « danger autoritaire ». Assez justement, la CNIL elle-même présente ce danger comme « le risque d’accoutumance et de banalisation de tels dispositifs attentatoires à la vie privée et de glissement, à l’avenir, et potentiellement pour d’autres considérations, vers une société où de tels contrôles deviendraient la norme et non l’exception ». Prenons un instant pour détailler ce danger et répondre à la question : de quel type de surveillance le passe sanitaire est-il l’expression ?

    Nouvelles mobilisations : mardi 7 septembre, 18 h 30, place de La République, apéro anti-passe ; mercredi 8 septembre, rassemblement 14 heures devant l’ARS, 24, rue Dongelot

  • Surveillance

    Masque et validisme

    On entend beaucoup que la critique du port du masque serait une position validiste. Dans le récent article Lettre à propos de ReinfoCovid on parle même de « discours libéral empreint de darwinisme social ». Seulement voilà, la critique du masque n’est pas et ne doit pas être le seul fait des confusionnistes.

  • Éducation - Partage des savoirs

    Documents militants sensibles : comment se protéger en cas de saisie informatique

    Produire des documents militants tout en minimisant les risques de poursuites judiciaires n’est pas facile. Si on fait le choix d’utiliser l’informatique, des précautions s’imposent pour ne pas risquer d’être incriminé par le contenu de notre matériel. En cas de saisie du matériel informatique suivi d’une garde à vue, le chiffrement ne garantit rien et il faut aller au delà.