Se Connecter

Inscription

Accueil > Brèves

  • Résistances - Solidarités internationales

    Le projet de méthaniseur de Limoges part en fumée

    Le projet de méthaniseur qui devait être implanté à Limoges vient d’être abandonné. Un projet de moins contre lequel lutter, c’est toujours ça de pris.
    Le projet de méthaniseur qui devait être implanté à Limoges vient d’être abandonné. Un projet de moins contre lequel lutter, c’est toujours ça de pris. L’origine de ce brillant projet a germé en 2012. En 2014 la métropole de Limoges vend un terrain de près de 20 000 mètres carrés à l’entreprise Vol-V Biomasse, qui affirme clairement son projet d’y créer une (...)

  • Droits sociaux - Santé - Services publics

    Pétition pour une aide-soignante licenciée pour avoir révélé les conditions de vie dans certains EPHAD privés

    Elle s’appelle Hella Kherief. Elle est aide-soignante. Hella a eu le courage de témoigner dans l’enquête d’Envoyé Spécial diffusé sur France 2 le 20 septembre qui a permis de révéler au grand public les conditions dans lesquelles étaient traitées les personnes âgées dépendantes dans certains EPHAD privés. Les groupes Français Korian et Orpea sont sans scrupule. Le moindre centime doit être économisé pour une rentabilité maximale auprès des actionnaires. Au dépend de leurs pensionnaires. Les scènes qui ont été (...)

  • Éducation - Partage des savoirs

    Manif du 15 mars, du monde et de la motivation

    Voilà une bien sympathique vielle dame indigne sur le sentier de la guerre entre la Fée carabine et une héroïne des Vieux Fourneaux.
    Entre 2000 et 3000 personnes se sont retrouvées dans les rues de Limoges pour protester contre les prises en charge et les conditions de travail désastreuses dans les EHPAD et la hausse de la CSG. En tête de cortège des étudiant-e-s contre la sélection à l’université, parti-e-s le matin de l’université. Contrairement à la petite déambulation prévue la manifestation s’est (...)

  • Politicailleries

    Le préfet de la Creuse au-dessus des lois

    Après la loi travail qui permet aux patrons de ne pas respecter le droit du travail (ce qu’ils avaient déjà du mal à faire) c’est maintenant au tour des préfets. On peut décidément dire que les élus qui nous parlent à tour de bras de l’Etat de droit dès qu’il s’agit de réprimer dans les quartiers populaires ou sur les ZAD sont beaucoup moins prompts à le respecter eux-même. C’est donc un nouveau décret, pour l’instant expérimental qui autorise les préfets de plusieurs départements, dont la Creuse, "à prendre (...)