Se Connecter

Inscription

Ecritures collectives, le 19 mars à Limoges, de 10 h 30 à 19 h 30

|

Parler d’écritures collectives pour interroger la (dimension) politique de la poésie.

Cette quatrième rencontre de notre manifestation organisée autour des Écritures collectives accueille trois invités :
Franck Leibovici (poète et artiste, auteur textes essentiels sur la question des documents poétiques, il a lui-même conçu et publié de nombreux documents poétiques, dont Bogoro, avec Julien Séroussi, sur un procès du Tribunal pénal international de La Haye).[https://www.jeanfrancoisguillon.fr/
Sandra Lucbert (écrivaine, a couvert le procès France Télécom et en a rendu compte dans son livre Personne ne sort les fusils. Dernier ouvrage paru : Le Ministère des contes publics.
Jean-François Guillon (artiste poète), voir https://www.jeanfrancoisguillon.fr/

Un atelier micro-édition, proposé en deux temps sur la journée, nous permettra de faire concrètement une expérience d’écriture collective. Cet atelier sera accompagné par Laurie-Anne Estaque, Le Poisson et tigrOU, en présence des auteurs invités.

PROGRAMME
14h30 Conférence-débat, Franck Leibovici
Des opérations d’écriture qui ne disent pas leur nom

  • Passer de l’échelle du texte à celle du document permet de travailler non plus l’interprétation d’un sens mais les fonctionnements d’un artefact, ses circulations, ses écologies. Les activités et les pratiques collectives liées à la production et à la maintenance des documents deviennent alors autant de moyens d’action sur l’écosystème considéré.

15h30 Lecture-discussion, Sandra Lucbert
De la servitude (discursive) volontaire

  • Parmi les dispositifs de gouvernementalité capitaliste (des entreprises, des plateformes numériques, des entités publiques), les mises en régime de langage tiennent une part considérable, mais inaperçue. Les faire apparaître, c’est commencer de s’en extirper — une part du combat politique dont la littérature peut se charger.

19h Performances, Jean-François Guillon
Sous les pays, la plainte

  • En passant une série de slogans de mai 68 à la moulinette d’un procédé oulipien, cette performance remonte à la source du spontanéisme mural de la parenthèse enchantée.
    Écho
  • La performance Écho, conçue comme une conférence performée, se propose de mettre en scène le mot et le mythe, en en tentant une traduction visuelle et contemporaine

Atelier micro-édition

  • PAN ! et tigrOU invitent toutes les personnes intéressées à participer à un atelier micro-édition, dès 10h30 le matin. Le jeu consistera à discuter, écouter, noter, dessiner, couper-coller, afficher, agencer, bref, éditer à plusieurs cette journée d’échanges. Aucune compétence préalable n’est demandée...!

ENTRÉE LIBRE ET GRATUITE
➞ Vous pouvez nous prévenir de votre participation en nous envoyant un mail à : 43210pan@gmail.com
➞ Repas partagé

➞ Retrouvez le programme complet de nos rencontres sur notre page facebook ou notre site : http://www.pan-net.fr/



Articles de la même thématique : Expression - Contre-culture