Se Connecter

Inscription

Pour les autoréductions et contre Carrefour : semaine d’action ! #Carrefour retire ta plainte

|

En octobre 2021, deux personnes ont été condamnées à verser au groupe Carrefour plus de 38 000 euros d’amende pour avoir participé avec soixante autres personnes à une autoréduction au Carrefour Market de la rue Nationale à Paris. Après avoir rempli des caddies de produits alimentaires et hygiéniques, les caisses avaient été bloquées, des tracts distribués et des banderoles déployées. Au bout d’une heure de négociation, la direction et le siège de Carrefour avaient accepté de les laisser sortir avec les marchandises. Deux personnes avaient été contrôlées à la sortie par les flics. Carrefour était revenu sur sa parole de ne pas porter plainte et les avait poursuivi·es pour vol en réunion.

Les condamné·es et leurs soutiens ont décidé de faire appel de cette décision de justice qui maximise encore les profits de Carrefour.

La grande distribution fait les poches des précaires avec la complicité de la justice !
Mais on ne paiera pas !

La pandémie n’a pas les mêmes conséquences pour tout le monde. D’un côté, les prix ne cessent d’augmenter, les files d’attentes s’allongent à l’aide alimentaire, les services sociaux sont débordés, des millions de personnes n’arrivent plus à se loger ou même à se chauffer. La précarisation en temps de pandémie fait la une des médias, qui fabriquent non pas de l’indignation mais de l’acceptabilité – rendre normale la pauvreté, faire accepter un monde où il y a ceux qui crèvent et ceux qui gagnent. De l’autre côté, Alexandre Bompard, PDG de Carrefour, se félicite que l’année 2020 ait été un « tournant de l’histoire de Carrefour ».

L’entreprise a en effet encaissé 1 milliard d’euros de bénéfices qu’elle a allègrement partagé avec ses actionnaires ; tout en se contentant de verser une prime inflation ridicule à ses salarié·es. Elle a employé des travailleur·ses sans papiers avant de les licencier quand iels demandaient un Cerfa de régularisation. Elle a fait condamner en justice deux personnes pour une action d’autoréduction tout en se faisant passer pour de bons samaritains à travers des opérations de collectes alimentaires surmédiatisées. Carrefour est bien une entreprise championne du monde capitaliste !

Carrefour ne retirera pas sa plainte par philanthropie
Sabotons ses profits et son image de bio samaritain
« On a tous droit au meilleur » disent-ils. Prenons le !

Nous invitons toutes celles et ceux pour qui la solidarité en actes fait sens à participer à la contre-attaque : pendant la semaine du 21 mars, mettons la pression en multipliant les actions #CarrefourRetireTaPlainte.

Ce serait quoi de les faire payer ? Chaque collectif ou personne solidaire peut imaginer les actions de son choix. Envoyez-nous vos photos, vidéos, communiqués ou autres traces de ces actions pour que l’on puisse les partager. Par email : contact14octobre@riseup.net / Sur Twitter :@RetireCarouf

N’hésitez pas à produire vos propres textes et images et à nous les partager ou a utiliser, reproduire et diffuser le tract ci-après et le visuel suivant.

Dans le cadre de cette semaine d’action voici les rendez-vous publics en Ile-de-France :

Vendredi 18 mars à 18 h 30 :
Réunion publique d’information en soutien aux inculpé.es du procès du 14 octobre
à la Maison ouverte, 17, rue Hoche, Montreuil, mérto Mairie-de-Montreuil.

Rendez-vous pour départ tractage collectif / déambulation :
Lundi 21 mars à 17 heures, mercredi 23 mars à 11 h 30 et samedi 26 mars à 13 heures
devant le Carrefour de porte de Montreuil, sur le parvis (côté rue de Paris).

On ne paiera pas !!!!

Plus d’infos sur l’action d’autoréduction du 14 octobre 2021 et le procès :

> https://paris-luttes.info/retour-sur-l-autoreduction-de-14719?lang=fr

> https://paris-luttes.info/proces-suite-a-une-autoreduction-15366

> https://paris-luttes.info/la-justice-maximise-les-profits-de-15495