Se Connecter

Inscription

Gardons la forêt de Vaulry dans le bien commun !

|

La municipalité de Vaulry dans les Monts de Blond (87) met en vente 37 hectares de forêt communale.
Si vous voulez contribuer à sa préservation, que vous soyez habitants, promeneurs, amis de la forêt, naturalistes... cet appel vous concerne, vous pouvez nous aider !
Il s’agit de constituer un fond suffisant pour acheter collectivement cette forêt, la maintenir dans le bien commun et la gérer en sylviculture douce.
A cette fin le Groupement Forestier Citoyen (GFC) des Monts de Blond souhaite se porter acquéreur de cette forêt.

La forêt de vaulry offre depuis plusieurs décennies de multiples usages :
exploitation forestière, cueillette, randonnées pédestre et équestre, circuits VTT, chasse...
Elle est un écrin de biodiversité par sa faune et sa flore...
Elle est constituée de multiples essences. Elle est aussi un réservoir d’eau grâce à ses nombreuses sources.

La forêt comme bien commun

Les communs désignent des formes d’usage et de gestion collective d’une ressource ou d’une chose par une communauté. Cette notion permet de sortir de l’alternative binaire entre privé et public en s’intéressant davantage à l’égal accès et au régime de partage et de décision plutôt qu’à la propriété.
Des jardins partagés aux logiciels libres en passant par l’accès à l’eau, les communs sont partout.

Le massif des Monts de Blond a été dégradé de façon conséquente ces dernières années par une augmentation des coupes rases. La coupe rase signifie l’abattage ou arrachage de la totalité des arbres d’une parcelle boisée. D’une forêt propice à la vie, on passe à un milieu quasi stérile, hostile à la faune et à la flore. Les grandes coupes provoquent des dérèglements importants des cycles de l’eau et du carbone avec un appauvrissement des sols dû à l’exportation de la matière organique contenue dans les arbres. Elles créent des obstacles insurmontables pour les déplacements de nombreuses espèces animales.
A l’inverse de la coupe rase, la sylviculture douce conserve et favorise le mélange d’essences autochtones. Elle préserve aussi les zones humides, le bois mort au sol et debout. Elle conserve les microhabitats et laisse certaines surfaces en libre évolution.
Les coupes s’opèrent par rotation, par éclaircies successives en respectant un couvert continu, avec un mélange des âges garant de la continuité de la vie de la forêt.

Pour nous aider :

Devenir sociétaire du GFC : GFC des Monts de Blond, 20 Laplaud ­ 87520 Javerdat
gfcmontsdeblond@riseup.net / 06 40 41 84 49

Si vous préférez faire un don vous pouvez vous adresser à l’association Amistança del Aubralha (ADA).
L’ADA soutient la démarche du GFC, et les dons qu’elle collectera, à ce titre, lui serviront à prendre des parts dans le GFC en son nom (en tant que personne morale).
Faire un chèque à :
Amistança del aubralha - La couture Les Astiers ­ 87300 Blond
amistancadelaubralha@riseup.net / 06 11 24 19 80


P.-S.

Cagnotte en ligne : https://www.helloasso.com/associati...


Articles de la même thématique : Forêt