Se Connecter

Inscription

Occupation de la mairie de Faux-la-Montagne

|

Depuis n’importe quel village du territoire le conflit politique peut émerger. Des grèves à la SNCF aux universités, de la Zad de Notre-Dame-des-Landes jusqu’aux banlieues.

Aujourd’hui le député LREM Jean-Baptiste Moreau devait se rendre à la mairie de Faux-la-Montagne, annulant en dernière minute et laissant son suppléant Vincent Turpinat se rendre sur place. En solidarité avec les expulsés de la Zad et des luttes sociales en cours la mairie a été occupée dès 10h45. Voici le communiqué des personnes sur place :

Le député LREM Jean-Baptiste Moreau était attendu ce vendredi matin à la mairie de Faux-La-Montagne et souhaitait poursuivre son après-midi à la rencontre de quelques vitrines coopératives locales. Il a préféré nous laisser en compagnie de son suppléant, nous nous en contenterons.

Nous, habitants du plateau de Millevaches, occupons actuellement la mairie de Faux-La-Montagne et avons face à nous, le temps d’un long et large échange ce représentant des politiques de casseurs menées aujourd’hui par l’état.

Nous lui opposerons que ce qui est attaqué sur la Zad de Notre-Dame-des-Landes, c’est peu ou prou ce que nous vivons ici sur la montagne limousine. Ce qui a été détruit depuis le début de la semaine
là-bas, c’est ce que nous construisons ici.

Partout en France les colères s’agrègent, dans les facs, dans les gares, dans les lieux de vie et de santé, dans les banlieues, et même dans les territoires lointains. Le temps est venu de ralentir cette marche forcée et de sortir de la tyrannie de l’urgence. Chacune de ces colères qui prennent le nom d’occupation exprime la nécessité collective de se saisir de la situation pour faire front à ces politiques d’épuisement dont Macron est l’idéologue de service.

La situation sociale dans ce pays est telle, qu’il est devenu plus simple à un député de La République En Marche de recevoir les représentants du royaume totalitaire d’Arabie Saoudite – dans l’espoir
sans cesse renouvelé de faire « affaire » – que des cheminots de la SNCF. Ainsi, si Jean-Baptiste Djebbari – rapporteur LREM du projet de loi sur la SNCF et député voisin de la Haute-Vienne – a refusé de les recevoir hier, pendant que monsieur Moreau recevait paisiblement monsieur Khalid Bin Mohammad Al Ankary ambassadeur d’Arabie Saoudite.

Face à ce mépris et aux violences policières et sociales qui s’abattent sur nos têtes, partout les forces collectives doivent s’y opposer par l’occupation des lieux symboliques. Depuis n’importe quel village du territoire, depuis n’importe quel quartier, depuis n’importe quel établissement public, depuis n’importe quelle usine, comme ici sur le plateau de Millevaches, le conflit politique peut émerger au regard de tous. Nous appelons chacune et chacun à ce qu’il n’y ait plus aucun représentant des politiques actuelles qui ne puisse se déplacer sans qu’un franc mouvement d’opposition ne se manifeste et ne s’installe.

Il n’a jamais été question que nous marchions au pas. Nous sommes harcelés, nous ripostons.

Nous demandons à Monsieur Moreau, député de Creuse, de se rendre à ce jour à Faux La Montagne, dans sa circonscription.

Téléphone de la mairie de Faux-la-Montagne : 05 55 67 92 15

Pour ici et la suite du monde :

Dès maintenant, nous invitons les camarades cheminots, étudiants, lycéens, précaires, paysans, peu importe, à venir à la Mairie de Faux-la-Montagne soutenir cette occupation et se faire entendre auprès
de ce député de la dite « République En Marche ».

Nous appelons à se rendre demain samedi à Limoges, à 15h, place des bancs pour une manifestation en soutien à la Zad de Notre-Dame-des-Landes. Le cortège rejoindra les cheminots en grève à la Gare de Limoges-Bénédictins.

Nous relayons l’appel de la Zad à se rendre en masse vers la Loire-Atlantique cette fin de semaine, d’abord à Nantes, ce samedi à 16h30 pour une manifestation d’ampleur, et le lendemain, dimanche 15
avril dès 11h pour un rassemblement sur le site de la Zad de Notre-Dame-des-Landes.



Articles de la même thématique : Solidarités internationales

STOP au GÉNOCIDE !