Se Connecter

Inscription

Acharnement judiciaire

|

Le 14 mai, Mohamed M. F. a été transféré de la prison d’Uzerche au centre de rétention administrative (CRA) de Bordeaux pour être expulsé vers la Somalie. Craignant pour sa sécurité en cas de retour, Mohamed M. F., a refusé de rencontrer les autorités consulaires de son pays d’origine, alors que sa demande d’asile est toujours en cours d’examen devant la Cour Nationale du Droit d’Asile.

L’administration française, qui dispose pourtant de tous les renseignements nécessaires à l’établissement de son identité qu’il n’a jamais cachée, a choisi de le punir pour avoir tenté de se protéger, en violation de ses droits de demandeurs d’asile les plus fondamentaux. Condamné à 2 mois de prison, il a été transféré à la prison de Gradignan le 16 mai.

La Cimade condamne fortement l’acharnement répressif des autorités françaises, en toute violation des droits prévus par la Convention de Genève pour la protection des demandeurs d’asile.