Se Connecter

Inscription

Non aux expulsions des personnes et des lieux de vie !

|

Si l’été a été tranquille au squat, depuis quelques semaines une fébrilité teintée d’inquiétude se ressentait, la date du 17 septembre, actant la possibilité d’une expulsion, approchant.
En toute logique, un huissier, à moins qu’ils soient tous frappés du Covid 19, passera le 17 septembre pour constater que les lieux sont toujours occupés (il n’a pas manqué de passer, a constaté et nous attendons la suite).
Puis il préviendra le préfet. Celui-ci aura deux mois pour se décider, ou pas, à délivrer le concours de la force publique.
Voilà pourquoi, ce mercredi 16 septembre, rendez-vous fut donné à 18 h 30 devant la préfecture pour se diriger, en cortège joyeux et offensif, au squat et finir dans la cour en se restaurant grâce à la Cantoche.

N’hésitez pas à cliquer sur la pièce-jointe car vous pourrez lire un quatre pages réalisé par quelques habitant.e.s.



Articles de la même thématique : Exil - Migration - Sans papiers

Parole de flic