Se Connecter

Inscription

Quand l’Etat a peur

|

A Limoges, alors même que les manifestations se sont toujours déroulées dans le calme et que la police a déjà fait preuve de sa capacité à être démesurément violente, le préfet, visiblement apeuré, prend des mesures strictes :

Les événements intervenus récemment à Paris dans le cadre du mouvement des gilets jaunes peuvent laisser craindre, en marge des manifestations déclarées et prévues le samedi 8 décembre 2018 à Limoges et dans le département de la Haute-Vienne, des débordements isolés susceptibles de causer des troubles à l’ordre public.

A titre préventif, des mesures de police administrative ont été prises pour interdire le transport et l’achat en récipient transportable de carburant et d’artifices de divertissement ainsi que des alcools non consommables et tous produits inflammables ou chimiques sur l’ensemble du département de la Haute-Vienne ce samedi 8 décembre de 0h00 à minuit.

Les forces de l’ordre seront pleinement mobilisées pour assurer la sécurité de tous sur l’ensemble du département. [1]

En plus, la Bfm du centre-ville, la galerie des Hospices, l’Opéra de Limoges, le musée des Beaux-Arts, le musée de la Résistance, le conservatoire de Limoges et ses annexes, ainsi que la billetterie du centre culturel Jean-Gagnant (prévue le matin) seront fermés. [2]

L’Etat est fébrile alors pensez à vous protéger de ses gardiens : une liste de conseils est disponible ici. Et rendez-vous à la marche du climat à 11h pour Limoges et à la gare des Bénédictins à 13h30.